Les plus grands footballeurs font parler d’eux sur les terrains mais aussi en dehors. Le résultat d’une vraie campagne politique pour glaner le prochain Ballon d’Or.

Oui, il y a une mafia dans le football”. Mais attention, il n’est pas question de pot-de-vin ou de trafic d’influence… mais bien du Ballon d’Or. La citation est pour le moins extrême et sort de la bouche de Dolores Aveiro, qui n’est nulle autre que la maman de Cristiano Ronaldo.

Dans les colonnes du quotidien espagnol Marca, elle fustige en effet toute l’industrie, jugeant que son fils mériterait bien plus que ses cinq trophées actuels. “Il y a une mafia. C’est le mot juste pour le définir […] Si vous voyez tout ce qui s’est passé, vous réaliserez que c’est à cause de la mafia. Je ne sais pas s’il recevra le Ballon d’or, mais j’y crois bien. Je pense qu’il le mérite si nous analysons ce qu’il a fait pendant la saison”, décrie la mère de celui que beaucoup considèrent comme le G.O.A.T.

Et CR7 n’est pas le seul à combattre, ici via son clan, pour décrocher le plus prestigieux titre individuel. Car le 2 décembre approchant, tous les prétendants sont en campagne. Et certains plus que d’autres.

Je suis d’abord et avant tout au service du collectif, et si je suis capable de me distinguer dans ce collectif, le Ballon d’Or viendra”, explique Sadio Mané à l’Équipe du Soir. S’il avoue penser être “encore loin” de Messi et Ronaldo, son humilité, bien que sans doute réelle, n’y trompe pas. L’international sénégalais plaide bien pour rafler ce 64ème Ballon d’Or.

Le finaliste de la dernière Coupe d’Afrique des Nations a d’ores et déjà entamé une tournée médiatique. Radio France internationale, plusieurs médias sénégalais et tout récemment France Football ont eu droit à des interviews de l’ancien joueur du F.C. Metz.

Signe que cette récompense n’est toujours pas passée de mode. Certains questionnent la pertinence d’un titre individuel dans un sport collectif où il existe une multitude de postes différents. Les meilleurs joueurs se l’arrachent cependant toujours. Pour flatter leur égo, sans aucun doute. Mais à l’heure des réseaux sociaux et de l’image, il y a sûrement plus que cela. Des contrats de sponsoring toujours plus juteux à la clé ? Peut-être. En tout cas les fans sont toujours plus à fond derrière leur favori derrière leur écran…

Anthony Guttuso

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *