Patrice Motsepe
Dernières News Football

Ce milliardaire veut sauver le football africain !

Patrice Motsepe, dixième homme le plus riche d’Afrique et déjà implanté dans le milieu brigue la présidence de la CAF.

Sa candidature à peine annoncée, il apparait déjà comme le futur patron du football africain. Patrice Motsepe se lance dans l’élection présidentielle de la Confédération africaine de football. Elle devrait avoir lieu à Rabat, au Maroc, le 12 mars 2021.

Son nom ne vous dit peut être rien. Cependant, en Afrique du Sud, Patrice Motsepe n’est pas n’importe qui. Selon Forbes, il possède la dixième fortune du continent africain. Il est aussi à la tête des Mamelodi Sundowns, qui viennent de réaliser le triplé au niveau national.

Fort de son succès sur les terrains, Motsepe pourrait encore étendre son réseau d’influence. Magnat de l’exploitation minière mais aussi beau-frère du président sud-africain… il a de bonnes chances de ravir le trône à Ahmad Ahmad, empêtré dans de multiples scandales.

Déjà favori ?

S’il n’est pas seul sur le coup, il serait le favori pour remporter cette élection. “Je peux vous assurer à 100% que Patrice Motsepe sera le prochain président de la CAF“, assure Amaju Pinnick, patron du foot nigérian, qui le soutient. Des soutiens déjà très nombreux, puisque 46 des 54 fédérations du continent en feraient partie, d’après le média Financial Afrik.

Une vague, ou plutôt un raz-de-marée en la faveur de Patrice Motsepe… ou plutôt une vague de “dégagisme” ? Il faut dire qu’Ahmad Ahmad, n’a cessé de faire parler de lui. Et surtout en mal…

S’il est mi-novembre atteint du coronavirus, le Malgache est visé par le commité d’éthique de la FIFA. En cause : un accord passé avec l’équipementier français Tactical Steel, selon BBC Sport Africa.

Mais qu’y a-t-il de mal a signer un contrat à un million de dollars ? Eh bien, un autre accord, certes moins important, avait déjà été signé avec Puma. Mais le plus surprenant, c’est que Tactical Steel, à la base, propose des équipements… de gymnastique ! Une absurdité que ne manque pas de souligner Romain Molina, journaliste d’investigation, sur sa chaine Youtube.

Des scandales à foison

Ahmad Ahmad n’en est pas à son coup d’essai. L’ancien vice-président du sénat malgache est accusé de harcèlement sexuel, de corruption et de détournement de fonds.

Pour cette dernière frasque, c’est le Kenyan Francis Gaitho qui a lancé l’alerte. 24 millions de dollars sur les 51 alloués par la FIFA à la CAF auraient tout simplement disparu ! Enfin, disparu… tout cet argent aurait plutôt été dilapidé à des fins personnelles par certains présidents de fédération, comme le Congolais Constant Omari. Des allégations confirmées par le New York Times, qui a eu accès à un audit des comptes de la CAF.

Malgré tout, Ahmad Ahmad est toujours là, en place. Reste à savoir s’il pourra briguer un deuxième mandat. Le verdict de la FIFA fera office de sentence. Une sentence irrévocable dont n’aura peut-être même pas besoin Patrice Motsepe pour lui ravir sa place.

Anthony Guttuso

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *