Leicester city champion en 2016
Dernières News Football

La Premier League sauve les petits clubs anglais du coronavirus !

La plus grande ligue du monde a débloqué des fonds pour aider les pensionnaires des divisions inférieurs. 50 millions de livres seront distribuées par la Premier League aux clubs de Football League.

Le coronavirus perturbe gravement le monde du football, y compris la Premier League. Déjà car le virus empêche de nombreux matchs de se dérouler depuis le début de l’année 2020. Et si les matchs ont du mal à avoir lieu, c’est toute l’économie qui est perturbée.

En France, le syndicat première ligue a mesuré en juillet dernier cet impact sur la saison 2019-2020. Résultat ? L’étude commandée au cabinet Ernst and Young évalue à 605 millions d’euros la perte de revenus pour les clubs de Ligue 1.

En Angleterre, les pertes sont elles-aussi colossales pour les clubs professionnels. La Premier League a donc proposé une aide de 50 millions de livres pour les clubs des trois divisions inférieures.

Des aides pour payer les salaires

Cette offre a été acceptée jeudi 12 novembre 2020 par les 72 clubs de l’English Football League. Entre des prêts avantageux et des subventions, elle devrait aidée beaucoup de clubs, ne serait-ce qu’à payer des salaires !

Comme le rapporte The Guardian, dix formations de League One et League two, respectivement troisième et quatrième division, étaient en difficulté. Ils n’arrivaient même pas à payer leurs joueurs en novembre.

Ce chèque aidera ces clubs couvrir leurs pertes, mais d’abord à vivre mieux au jour le jour.

C’est un grand pas en avant et nous espérons qu’un accord final sur un plan de sauvetage à court terme dans les trois divisions pourra être conclu dans les plus brefs délais“, déclare l’EFL.

La Premier League décide d’aider les championnats inférieurs à survivre mais n’attend pas à ce qu’ils vivent à son crochet. Elle assure ne pas vouloir soutenir les clubs très actifs sur le dernier marché des transferts, comme le précise toujours The Guardian.

Faire pareil en France ?

Une initiative cependant très louable, mais qui reste difficilement transposable au foot français.

Comme le soulève régulièrement le journaliste Romain Molina le football amateur ne va déjà pas très bien dans l’Hexagone. Et avec la Covid-19, cela ne risque pas d’aller mieux.

Cependant, dur d’imaginer Vincent Labrune, président de la LFP, lancer un plan pour les clubs de National. Entre les pertes dues au coronavirus, et l’incertitude autour de Mediapro et du versement des droits TV…

Tout est encore flou, et reste à savoir si la France saura se relever de tout cela.

Anthony Guttuso

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *